L'apiculture au fil des saisons

La vie des abeilles

Dans de nombreuses régions le potentiel floral atteint son apogée. Pour les abeilles, c’est une grande période productive et favorable aux essaimages. Pour les apiculteurs, celle des grandes récoltes et des transhumances.

Les mois de l’été marquent également un tournant dans la vie des colonies. Globalement au mois de juin la population des essaims est importante et composée essentiellement de butineuses ; les colonies qui n’essaiment pas stockent des provisions. Les butineuses vont continuer inlassablement à rapporter leur précieux nectar, jusqu’à épuisement des ressources mellifères. Mais dès le mois de juillet la population n’augmente presque plus, et commence à diminuer peu à peu courant août, la reine réduisant alors drastiquement sa ponte.


A faire…

L’été est la période des grandes récoltes.

Observez de temps en temps l’état des hausses : si la miellée s’avère intense n’hésitez pas à ajouter une nouvelle hausse, voir deux!

Observez également les colonies. La ponte des jeunes reines doit être satisfaisante. Il est également parfois intéressant de regrouper des colonies faibles avec des plus fortes pour assurer une pérennisation du cheptel et favoriser d’importante miellée.

Lorsque les floraisons s’achèvent, n’attendez pas pour récolter, surtout si vous souhaitez différencier vos miels. La récolte est un travail qui demande organisation et méthode : rapportez les hausses à la miellerie, désoperculez, extrayez les cadres, laissez maturer le miel, mettez en pots. Dès que les récoltes sont achevées il est important de bien entretenir et nettoyer le matériel. Le miel, conditionné ou non, devra être stocké dans un endroit sec à l’abri de la lumière.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)

 


La vie des abeilles

Dans de nombreuses régions le potentiel floral atteint son apogée. Pour les abeilles, c’est une grande période productive et favorable aux essaimages. Pour les apiculteurs, celle des grandes récoltes et des transhumances.

Les mois de l’été marquent également un tournant dans la vie des colonies. Globalement au mois de juin la population des essaims est importante et composée essentiellement de butineuses ; les colonies qui n’essaiment pas stockent des provisions. Les butineuses vont continuer inlassablement à rapporter leur précieux nectar, jusqu’à épuisement des ressources mellifères. Mais dès le mois de juillet la population n’augmente presque plus, et commence à diminuer peu à peu courant août, la reine réduisant alors drastiquement sa ponte.


A faire…

L’été est la période des grandes récoltes.

Observez de temps en temps l’état des hausses : si la miellée s’avère intense n’hésitez pas à ajouter une nouvelle hausse, voir deux!

Observez également les colonies. La ponte des jeunes reines doit être satisfaisante. Il est également parfois intéressant de regrouper des colonies faibles avec des plus fortes pour assurer une pérennisation du cheptel et favoriser d’importante miellée.

Lorsque les floraisons s’achèvent, n’attendez pas pour récolter, surtout si vous souhaitez différencier vos miels. La récolte est un travail qui demande organisation et méthode : rapportez les hausses à la miellerie, désoperculez, extrayez les cadres, laissez maturer le miel, mettez en pots. Dès que les récoltes sont achevées il est important de bien entretenir et nettoyer le matériel. Le miel, conditionné ou non, devra être stocké dans un endroit sec à l’abri de la lumière.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)

 


La vie des abeilles

Dans de nombreuses régions le potentiel floral atteint son apogée. Pour les abeilles, c’est une grande période productive et favorable aux essaimages. Pour les apiculteurs, celle des grandes récoltes et des transhumances.

Les mois de l’été marquent également un tournant dans la vie des colonies. Globalement au mois de juin la population des essaims est importante et composée essentiellement de butineuses ; les colonies qui n’essaiment pas stockent des provisions. Les butineuses vont continuer inlassablement à rapporter leur précieux nectar, jusqu’à épuisement des ressources mellifères. Mais dès le mois de juillet la population n’augmente presque plus, et commence à diminuer peu à peu courant août, la reine réduisant alors drastiquement sa ponte.


A faire…

L’été est la période des grandes récoltes.

Observez de temps en temps l’état des hausses : si la miellée s’avère intense n’hésitez pas à ajouter une nouvelle hausse, voir deux!

Observez également les colonies. La ponte des jeunes reines doit être satisfaisante. Il est également parfois intéressant de regrouper des colonies faibles avec des plus fortes pour assurer une pérennisation du cheptel et favoriser d’importante miellée.

Lorsque les floraisons s’achèvent, n’attendez pas pour récolter, surtout si vous souhaitez différencier vos miels. La récolte est un travail qui demande organisation et méthode : rapportez les hausses à la miellerie, désoperculez, extrayez les cadres, laissez maturer le miel, mettez en pots. Dès que les récoltes sont achevées il est important de bien entretenir et nettoyer le matériel. Le miel, conditionné ou non, devra être stocké dans un endroit sec à l’abri de la lumière.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)

 


La vie des abeilles

Dans de nombreuses régions le potentiel floral atteint son apogée. Pour les abeilles, c’est une grande période productive et favorable aux essaimages. Pour les apiculteurs, celle des grandes récoltes et des transhumances.

Les mois de l’été marquent également un tournant dans la vie des colonies. Globalement au mois de juin la population des essaims est importante et composée essentiellement de butineuses ; les colonies qui n’essaiment pas stockent des provisions. Les butineuses vont continuer inlassablement à rapporter leur précieux nectar, jusqu’à épuisement des ressources mellifères. Mais dès le mois de juillet la population n’augmente presque plus, et commence à diminuer peu à peu courant août, la reine réduisant alors drastiquement sa ponte.


A faire…

L’été est la période des grandes récoltes.

Observez de temps en temps l’état des hausses : si la miellée s’avère intense n’hésitez pas à ajouter une nouvelle hausse, voir deux!

Observez également les colonies. La ponte des jeunes reines doit être satisfaisante. Il est également parfois intéressant de regrouper des colonies faibles avec des plus fortes pour assurer une pérennisation du cheptel et favoriser d’importante miellée.

Lorsque les floraisons s’achèvent, n’attendez pas pour récolter, surtout si vous souhaitez différencier vos miels. La récolte est un travail qui demande organisation et méthode : rapportez les hausses à la miellerie, désoperculez, extrayez les cadres, laissez maturer le miel, mettez en pots. Dès que les récoltes sont achevées il est important de bien entretenir et nettoyer le matériel. Le miel, conditionné ou non, devra être stocké dans un endroit sec à l’abri de la lumière.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)

 


La vie des abeilles

Dans de nombreuses régions le potentiel floral atteint son apogée. Pour les abeilles, c’est une grande période productive et favorable aux essaimages. Pour les apiculteurs, celle des grandes récoltes et des transhumances.

Les mois de l’été marquent également un tournant dans la vie des colonies. Globalement au mois de juin la population des essaims est importante et composée essentiellement de butineuses ; les colonies qui n’essaiment pas stockent des provisions. Les butineuses vont continuer inlassablement à rapporter leur précieux nectar, jusqu’à épuisement des ressources mellifères. Mais dès le mois de juillet la population n’augmente presque plus, et commence à diminuer peu à peu courant août, la reine réduisant alors drastiquement sa ponte.


A faire…

L’été est la période des grandes récoltes.

Observez de temps en temps l’état des hausses : si la miellée s’avère intense n’hésitez pas à ajouter une nouvelle hausse, voir deux!

Observez également les colonies. La ponte des jeunes reines doit être satisfaisante. Il est également parfois intéressant de regrouper des colonies faibles avec des plus fortes pour assurer une pérennisation du cheptel et favoriser d’importante miellée.

Lorsque les floraisons s’achèvent, n’attendez pas pour récolter, surtout si vous souhaitez différencier vos miels. La récolte est un travail qui demande organisation et méthode : rapportez les hausses à la miellerie, désoperculez, extrayez les cadres, laissez maturer le miel, mettez en pots. Dès que les récoltes sont achevées il est important de bien entretenir et nettoyer le matériel. Le miel, conditionné ou non, devra être stocké dans un endroit sec à l’abri de la lumière.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)

 


La vie des abeilles

Dans de nombreuses régions le potentiel floral atteint son apogée. Pour les abeilles, c’est une grande période productive et favorable aux essaimages. Pour les apiculteurs, celle des grandes récoltes et des transhumances.

Les mois de l’été marquent également un tournant dans la vie des colonies. Globalement au mois de juin la population des essaims est importante et composée essentiellement de butineuses ; les colonies qui n’essaiment pas stockent des provisions. Les butineuses vont continuer inlassablement à rapporter leur précieux nectar, jusqu’à épuisement des ressources mellifères. Mais dès le mois de juillet la population n’augmente presque plus, et commence à diminuer peu à peu courant août, la reine réduisant alors drastiquement sa ponte.


A faire…

L’été est la période des grandes récoltes.

Observez de temps en temps l’état des hausses : si la miellée s’avère intense n’hésitez pas à ajouter une nouvelle hausse, voir deux!

Observez également les colonies. La ponte des jeunes reines doit être satisfaisante. Il est également parfois intéressant de regrouper des colonies faibles avec des plus fortes pour assurer une pérennisation du cheptel et favoriser d’importante miellée.

Lorsque les floraisons s’achèvent, n’attendez pas pour récolter, surtout si vous souhaitez différencier vos miels. La récolte est un travail qui demande organisation et méthode : rapportez les hausses à la miellerie, désoperculez, extrayez les cadres, laissez maturer le miel, mettez en pots. Dès que les récoltes sont achevées il est important de bien entretenir et nettoyer le matériel. Le miel, conditionné ou non, devra être stocké dans un endroit sec à l’abri de la lumière.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)