L'apiculture au fil des saisons

La vie des abeilles

A l’automne les colonies préparent leur hivernage. Au début les abeilles déclenchent le massacre des faux bourdons. Les reines, stimulées par un apport de pollen frais, reprennent leur ponte : les abeilles d’été, vouées à une mort imminente, vont être remplacées par des abeilles qui traverseront la période hivernale. Puis la ponte va s’amenuiser jusqu’à ce que la colonie trouve son point d’équilibre.


A faire…

Dès la dernière récolte effectuez les traitements anti varroa.

Une visite détaillée selon les mêmes paramètres que la visite de printemps s’impose : analysez la ponte, les réserves et l’état sanitaire. Il est parfois nécessaire de regrouper certaines colonies pour permettre aux abeilles de passer l’hiver, ou de partitionner, ou de nourrir si les réserves ne sont pas suffisantes (au moins 15 kg de réserves par ruches!).

Protégez vos ruches avant l’hiver : contre les pillardes et les rongeurs, contre l’humidité, contre le vent et contre le froid.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)


La vie des abeilles

A l’automne les colonies préparent leur hivernage. Au début les abeilles déclenchent le massacre des faux bourdons. Les reines, stimulées par un apport de pollen frais, reprennent leur ponte : les abeilles d’été, vouées à une mort imminente, vont être remplacées par des abeilles qui traverseront la période hivernale. Puis la ponte va s’amenuiser jusqu’à ce que la colonie trouve son point d’équilibre.


A faire…

Dès la dernière récolte effectuez les traitements anti varroa.

Une visite détaillée selon les mêmes paramètres que la visite de printemps s’impose : analysez la ponte, les réserves et l’état sanitaire. Il est parfois nécessaire de regrouper certaines colonies pour permettre aux abeilles de passer l’hiver, ou de partitionner, ou de nourrir si les réserves ne sont pas suffisantes (au moins 15 kg de réserves par ruches!).

Protégez vos ruches avant l’hiver : contre les pillardes et les rongeurs, contre l’humidité, contre le vent et contre le froid.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)


La vie des abeilles

A l’automne les colonies préparent leur hivernage. Au début les abeilles déclenchent le massacre des faux bourdons. Les reines, stimulées par un apport de pollen frais, reprennent leur ponte : les abeilles d’été, vouées à une mort imminente, vont être remplacées par des abeilles qui traverseront la période hivernale. Puis la ponte va s’amenuiser jusqu’à ce que la colonie trouve son point d’équilibre.


A faire…

Dès la dernière récolte effectuez les traitements anti varroa.

Une visite détaillée selon les mêmes paramètres que la visite de printemps s’impose : analysez la ponte, les réserves et l’état sanitaire. Il est parfois nécessaire de regrouper certaines colonies pour permettre aux abeilles de passer l’hiver, ou de partitionner, ou de nourrir si les réserves ne sont pas suffisantes (au moins 15 kg de réserves par ruches!).

Protégez vos ruches avant l’hiver : contre les pillardes et les rongeurs, contre l’humidité, contre le vent et contre le froid.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)


La vie des abeilles

A l’automne les colonies préparent leur hivernage. Au début les abeilles déclenchent le massacre des faux bourdons. Les reines, stimulées par un apport de pollen frais, reprennent leur ponte : les abeilles d’été, vouées à une mort imminente, vont être remplacées par des abeilles qui traverseront la période hivernale. Puis la ponte va s’amenuiser jusqu’à ce que la colonie trouve son point d’équilibre.


A faire…

Dès la dernière récolte effectuez les traitements anti varroa.

Une visite détaillée selon les mêmes paramètres que la visite de printemps s’impose : analysez la ponte, les réserves et l’état sanitaire. Il est parfois nécessaire de regrouper certaines colonies pour permettre aux abeilles de passer l’hiver, ou de partitionner, ou de nourrir si les réserves ne sont pas suffisantes (au moins 15 kg de réserves par ruches!).

Protégez vos ruches avant l’hiver : contre les pillardes et les rongeurs, contre l’humidité, contre le vent et contre le froid.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)


La vie des abeilles

A l’automne les colonies préparent leur hivernage. Au début les abeilles déclenchent le massacre des faux bourdons. Les reines, stimulées par un apport de pollen frais, reprennent leur ponte : les abeilles d’été, vouées à une mort imminente, vont être remplacées par des abeilles qui traverseront la période hivernale. Puis la ponte va s’amenuiser jusqu’à ce que la colonie trouve son point d’équilibre.


A faire…

Dès la dernière récolte effectuez les traitements anti varroa.

Une visite détaillée selon les mêmes paramètres que la visite de printemps s’impose : analysez la ponte, les réserves et l’état sanitaire. Il est parfois nécessaire de regrouper certaines colonies pour permettre aux abeilles de passer l’hiver, ou de partitionner, ou de nourrir si les réserves ne sont pas suffisantes (au moins 15 kg de réserves par ruches!).

Protégez vos ruches avant l’hiver : contre les pillardes et les rongeurs, contre l’humidité, contre le vent et contre le froid.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)


La vie des abeilles

A l’automne les colonies préparent leur hivernage. Au début les abeilles déclenchent le massacre des faux bourdons. Les reines, stimulées par un apport de pollen frais, reprennent leur ponte : les abeilles d’été, vouées à une mort imminente, vont être remplacées par des abeilles qui traverseront la période hivernale. Puis la ponte va s’amenuiser jusqu’à ce que la colonie trouve son point d’équilibre.


A faire…

Dès la dernière récolte effectuez les traitements anti varroa.

Une visite détaillée selon les mêmes paramètres que la visite de printemps s’impose : analysez la ponte, les réserves et l’état sanitaire. Il est parfois nécessaire de regrouper certaines colonies pour permettre aux abeilles de passer l’hiver, ou de partitionner, ou de nourrir si les réserves ne sont pas suffisantes (au moins 15 kg de réserves par ruches!).

Protégez vos ruches avant l’hiver : contre les pillardes et les rongeurs, contre l’humidité, contre le vent et contre le froid.

(Source : Le traité Rustica de l’apiculture)